Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

« Demain, quand la troisième guerre mondiale a commencé… »

La sécurité constitue désormais, avec le chômage, la première préoccupation des Français : 46 % d’entre eux placent la lutte contre le terrorisme en tête des priorités nationales. Cette prise de conscience de nos concitoyens est légitime et cohérente. Elle est à la mesure des risques qui pèsent aujourd’hui sur les démocraties, et en particulier sur la France, et de l’accroissement des menaces.

L’Europe et la France ont été rattrapées par la guerre à travers des vagues successives d’attentats, plaçant ses citoyens en première ligne et touchant tous les aspects de la vie de la collectivité.Toutes deux se sont révélées très insuffisamment préparées alors que les signaux d’alertes se multipliaient.
Depuis les années 2000, les crises se sont multipliées, amplifiées et rapprochées. La crise des migrants a brutalement fait prendre conscience à l’Europe de son impréparation et du vide stratégique qu’elle a laissé se constituer.Elle ne dispose ni de la capacité de maîtriser son territoire et sa …

Derniers articles