mardi 1 décembre 2015

François Hollande: "Marathon Man"

François Hollande, notre marathonien de la diplomatie, n’a pas ménager ses efforts la semaine dernière. De Washington à Moscou en passant par Paris, il a rencontré tous les grands de ce monde, à dépenser une fortune en avions et a brûlé une quantité énorme de carburants (à quelques jours de la COP21) pour obtenir : RIEN !

Nos alliés européens (allemand, anglais et italiens) sont enthousiastes à l’idée que la France fasse la guerre à Daesh… toute seule. Certes, les allemands vont nous aider militairement… au Mali (?) !

Barack Obama s’est déclaré ému par les attentats de Paris. On pourra compter sur ses prières.

Quant au chef du Kremlin, il a bien entendu les arguments du Président français. Notamment, il prend acte de la position du ministre des affaires étrangères concernant Bachar El Assad. Il acquiesce avec François Hollande sur la stratégie à suivre contre l’état islamique. Ouf ! la France aurait-elle un allié ? Oui… ou plutôt presque. En fait, le président Poutine est surtout d’accord avec lui-même. D’ailleurs à la fin des échanges diplomatiques Laurent Fabius était invité à manger son chapeau : les forces françaises combattront avec l’armée syrienne (ce qui remet dans le jeu Bachar El Assad). N’avait-il pas encore digéré son galurin, que le président russe lui présentait le chapeau du président français. En effet, les russes maintiennent leur politique de bombardement des lignes de Daesh et des groupes d'opposants à Bachar El Assad qualifiés par la Russie de terroristes.

Reconnaissons que la diplomatie française commence à faire preuve de réalisme. Même si on passe pour des pieds-nickelés.