vendredi 3 novembre 2017

Des Français partis dans les rangs de Daech en Syrie ont continué à percevoir des allocations familiales.

500 000 euros depuis 2012 : c’est le montant des allocations familiales détournées par des combattants français de Daech. Selon Le Figaro, cet argent sert à financer l’organisation terroriste… en grande difficulté financière, et qui a essuyé une nouvelle défaite stratégique sur le terrain, avec la perte de leur capitale autoproclamée, Raqqa en Syrie.

Près de 200 fraudeurs


Des parents percevaient les fonds de Pôle Emploi ou la CAF de leurs enfants, avant de leur envoyer par mandat, détaille au quotidien le chef d'un groupe spécialisé dans les escroqueries de la brigade criminelle en charge de l'affaire. “420 virements frauduleux ont été mis au jour en 2016”, et“190 expéditeurs ont été identifiés”, précise-t-il.
Cette arnaque aux allocations familiales concernerait 20% des combattants français en Irak et en Syrie, affirme Le Figaro. L’enquête s’étend au-delà de l’Hexagone. Daech aurait ainsi détourné 2 millions d’euros dans plusieurs pays, entre mi-2012 et mi-2017.