Éteignez la Télé… publique !

Le gouvernement cherche partout des économies ; l'embonpoint de l'Etat résiste à tous les régimes ! Pire : dès qu'on essaie de limiter la distribution de produits caloriques en tous genres, le patient reprend des kilos de dettes tout de suite après...
Autant il est absurde et même insultant de vouloir supprimer des fonctionnaires par centaines comme si c'étaient des pions, autant il est nécessaire de poser les vraies questions que personne ne veut aborder. Réduire les dépenses de l'Etat reste une vague formule et surtout il ne faut pas dire lesquelles ni vraiment quand et comment les réduire.
Quant aux fonctionnaires eux-mêmes, il faut certes en diminuer le nombre, on pourrait commencer comme dans une entreprise par faire un plan de départ volontaire dans certaines fonctions administratives, ce qui offrirait à ceux qui le souhaitent la possibilité de toucher une somme d'argent leur permettant de changer d'emploi... Mais oui, il y en a beaucoup qui le souhaiteraient, pourquoi voulez-vous que les fonctionnaires n'aient ni d'ambition ni projets d'avenir ? C’est bien mal les juger.
Ensuite, il faut chercher ce qui peut être fait mieux et moins cher ailleurs lorsqu'il ne s’agit pas d'une fonction régalienne. Qui osera définir une fonction régalienne ?
Peut-on m'expliquer par exemple, en quoi nous avons l'absolue nécessité de posséder 11 chaînes publiques !?  Alors que les moins de 30 ans, en plus, ne regardent pas la télé et que la façon de consommer des programmes a complètement changé avec le "tout à la demande".
Oui : 11 chaînes publiques avec redevance et impôts : France Info, TV5 Monde, Arte, deux chaînes parlementaires, France 2, 3, 4, 5, 24 et O. Hallucinant ! Et ce, avec une gestion dispendieuse, un personnel pléthorique le tout n'apportant rien de plus ni de mieux, ni de différent que les chaînes privées… mais soyons généreux, on peut concevoir d'en garder 3 par exemple pour assurer des programmes dits de "qualité" (Arte est un bon exemple) et une chaîne pour l'international (TV5 Monde) sachant dans n'importe quel hôtel du monde il est quasi impossible, face aux chaînes de nos voisins européens entre autres, de bénéficier d'un programme attrayant.
Vendons les fréquences ! Il est plus que temps. Rappelons que l'audiovisuel public représente 3,8 milliards de dotations budgétaires.
30% en dépenses de personnel, alors qu'un groupe comme TF1 dépense en personnel moins de 20% de son budget. Le seul alignement du service public sur les performances du privé générerait 400 millions d'économies Mais surtout, nos chaînes publiques n'ont aucun sens par rapport à l'offre concurrente existante.
Pour une fois, la menace de grève ne risque pas de paralyser la France ni même de gêner les téléspectateurs... Alors qu'attendons-nous ?
Arrêtons de tergiverser en voulant noyer le poisson avec des fusions, regroupements, suppression de la publicité, remise de la publicité, changements de programme, etc.
Il suffit que l'Etat zappe la majeure partie des chaînes de la télévision publique... comme le font d'ailleurs de très nombreux téléspectateurs !
http://www.valeursactuelles.com/societe/eteignez-la-tele-publique-91208
Sophie de Menton

Commentaires