Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Nos parents avaient « NO FUTURE », nos enfants auront « NO PASSÉ SIMPLE »

Le passé simple ne s'apprend plus qu'aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel en début de collège, la littérature jeunesse se lit de plus en plus au présent et au passé composé…
Comme le russe ou l'arabe, la plupart des langues du monde, en effet, ne distinguent que trois temps : le passé, le présent, le futur. À leur différence, la temporalité des langues romanes, et notamment celle de la langue française, s'attache à situer le sujet parlant dans des situations temporelles de haute précision, comme le futur antérieur ou le plus-que-parfait, qui permettent des nuances, des fictions, des analyses, d'une subtilité précieuse.
Le passé simple exprime une action achevée du passé, le plus souvent une action brève.
Exemple : Soudain, le cycliste chuta par terre.
La ministre Vallaud-Belkacem, alors ministre de l’éducation nationale, avait déclaré que « la grammaire est négociable ». La recherche absolue de l’égalitarisme a encore frappé. Parce que c’est un temps qui…

Derniers articles

Tribune contre Tribune: mais où est donc passée la démocratie ?

Une loi visant à lutter contre les « fake news » est inconstitutionnelle

Après les lynchages de policiers à Champigny, quelle est la politique sécuritaire d'Emmanuel Macron ?

Message à M. Eric CIOTTI

La nouvelle aristocratie française: les 5668 élus qui gouvernent la France depuis 60 ans !